Le chauffage au bois se taille un beau succès

Source d’énergie la moins chère et la moins polluante du marché, le bois séduit de plus en plus de familles pour leur chauffage. Un succès mérité que vous allez pouvoir constater ci-dessous.

 En volume, la France est le premier pays consommateur européen de bois énergie. 80% de ce bois sont utilisés pour le chauffage domestique. C’est ainsi l’équivalent de 45 millions de m3 de bois empilés qui est utilisé chaque année pour chauffer 6 millions de logements. L’objectif fixé suite au Grenelle de l’environnement est d’atteindre 9 millions de logements équipés d’un appareil de chauffage au bois, d’ici 2020.

Et ce, sans consommer davantage de ressource bois !

Cela est possible car, outre la bûche, le combustible bois prend aussi la forme de granulés ou pellets qui sont obtenus par la compression de sciures de bois de feuillus et de résineux.

Le succès du bois s’explique par un de ses principaux atouts : c’est un combustible disponible en abondance localement. Sa récolte contribue à l’entretien des forêts et à leur gestion durable, ainsi qu’à la lutte contre les incendies. Elle participe aussi, avec sa transformation, à créer des emplois de proximité.

Sur le plan écologique, le bois est une ressource renouvelable dont l’impact sur l’effet de serre est considéré comme neutre car la quantité de dioxyde de carbone (CO2) émise lors de sa combustion correspond à celle qu’il a stockée, par la photosynthèse, lors de sa croissance. Par ailleurs, la fabrication des granulés permet de recycler les déchets du bois issus des scieries et menuiseries.

De surcroît, les nouveaux poêles, inserts et chaudières bois améliorent considérablement l’efficacité énergétique. Ils atteignent des rendements à plus de 80 %. A titre de comparaison, celui d’une cheminée ouverte plafonne à 10% ! Les consommateurs profitent désormais de repères facilement identifiables pour choisir la qualité du bois utilisé, à l’image des certifications NF Bois de chauffage ou NF Granulés biocombustibles.

La classification Flamme Verte indique, pour sa part, la performance des appareils de chauffage bois. Enfin, la filière professionnelle se structure, réunissant des entreprises et des partenaires institutionnels.

Et pour le poêles à bois : quoi de neuf ?

Les poêles à bois séduisent de plus en plus comme mode de chauffage principal ou d’appoint. Leurs performances, leur design et leur programmation évoluent.

A bûches, à granulés ou mixtes, à double combustion pour une récupération maximale des calories, étanche avec une prise d’air en extérieur… Les solutions techniques apportant une valeur ajoutée aux poêles à bois sont de plus en plus nombreuses. Si vous êtes tenté par l’installation d’un appareil de ce type, choisissez en fonction des impératifs liés à votre logement. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des professionnels qualité RGE Qualibois et à comparer les modèles dans les catalogues des fabricants,

Les nouveaux modèles affichent des performances énergétiques et environnementales renforcées. Cette évolution continue a conduit le label Flamme Verte à se doter de deux nouvelles classes, à savoir 6 et 7 étoiles,

Pour les appareils indépendants, dont les poêles, cela se traduit par un rendement supérieur à 75% en bois bûche et de plus de 87 et 90 % en granulés, avec des taux d’émission de monoxyde de carbone et de particules fines divisés par deux ou trois par rapport aux exigences de la catégorie 5 étoiles, Vous pouvez donc vous fier à ce label étoilé afin d’orienter votre choix,

Séries limitées

Les poêles à bois font de plus en plus l’objet d’une approche design et pratique pour s’adapter à tous les intérieurs. Ils deviennent un élément décoratif de premier plan dans les logements. Des séries limitées font leur apparition, à l’image des poêles à pellets d’une marque française qui adoptent un look sportif évoquant l’univers des courses automobiles. Les formes classiques sont nettement concurrencées par une tendance minimaliste avec des lignes épurées, des formes circulaires et l’acier comme matériau se déclinant en plusieurs couleurs.

Les hauteurs modulables et les versions compactes s’adaptent aux petits espaces : couloirs, montées d’escaliers, etc. L’innovation passe aussi par le pilotage à distance, à l’aide d’une sonde analysant en temps réel les données de la combustion, d’un logiciel de programmation ou d’une télécommande programmable. L’usager peut aussi régler la puissance de chauffe sans être sur place ou être averti du moment où il faut procéder à la recherche du combustible.

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *